AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 rencontres improbables : partie III

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Reine Jojo
2eme Classe
avatar

Nombre de messages : 255
Age : 58
Localisation : le mans ou uss Normandie
Date d'inscription : 06/06/2007

Votre personnage
Nom: LOMEN Leeta
Niveau de Compétence:
12/20  (12/20)
Expérience Professionnel:
9/120  (9/120)

MessageSujet: rencontres improbables : partie III   Sam 12 Jan - 16:34

T R O I S I È M E P A R T I E







La navette se posa délicatement sur la lande près de la pointe ouest de l’île, dérangeant à peine les genêts… La petite maison blanche aux volets bleus semblait attendre ses occupants, et la femme qui venait d’ouvrir la porte afficha un air inquiet…
Le docteur Martinet avait actionné son tricorder au dessus de la forme qui se cachait sous la couverture…
« Elle va bien, elle a supporté le voyage… On peut l’emmener…
- Et psychiquement ? »
Angus Majel avait regardé fixement l’officier de la Fédération qui avait posé la question…
« C’est maintenant que mon travail commence véritablement… Elle est toujours en plein blocage mental… Et les médecins d’académie sont de véritables cochons… Son état a empiré depuis sa sortie du Voyager…
- Comment ça ?
- Ils l’ont considérée comme un objet d’exposition… Un cas d’école extrème pour la formation des internes… Mais je compte sur son compagnon pour la faire progresser plus vite… bien qu’il n’ait guère mieux été considéré.. Monsieur Luc Picard ? »
Réalisant leurs erreurs, les services médicaux de la Fédération avaient fait le maximum en chirurgie esthétique pour lui redonner un aspect extérieur proche de la normale, mais il avait tenu à conserver sa calvitie… Il était même mieux qu’à son départ imprévu d’Alpha, puisque sa main gauche artificielle avait cinq doigts et personne n’aurait soupçonné que son œil gauche ne voyait rien… Il s’était tenu jusque là le plus à l’écart qu’il pouvait, inquiet, nerveux, malheureux, hésitant, conscient qu’enfin on essayait d’agir dans leurs intérêts….
« Vous êtes le seul à pouvoir la toucher… Et ce sera votre chez vous… Vous vous rappelez de cette coutume qui veut que la femme soit dans les bras de son conjoint pour entrer dans sa nouvelle demeure, n’est-ce pas ? »
Le Betazoïde avait affiché un sourire doux, qui s’allongea en le voyant réagir…
L’ex-drône avait soulevé un coin de la couverture, un rictus douloureux était apparu sur son visage quand elle gémit à la lumière… Les marbrures grises de son visage émacié s’étaient adoucies mais les câbles crâniens proéminents trahissaient son ancienne condition…
Il l’avait saisie, toujours enveloppée de la couverture, toujours gémissante, ayant vainement essayé de résister, et avait interrogé du regard le conseiller…
« Allez-y… »
L’officier était sorti le premier, pour éloigner les éventuels indiscrets et leur faisait signe… Le petit groupe s’était maintenant approché de la maison…
« Madame Ferniot ? C’est vous qui vous occuperez du ménage ? »
Le femme regardait le couple avec angoisse mélée de compassion…
« Oui… C’est… eux ? Vous êtes sûr qu’il n’y a rien à craindre ?
- Vous connaissez les consignes…
- En gros, laisser les médecins faire leur boulot, et ne pas divulguer à l’extérieur ce qu’il se passe ici… Je suis là pour faire le ménage, point… »
Elle les laissa passer, pour voir le médecin, l’ex-drône et son précieux chargement se diriger vers la chambre… Le docteur Martinet avait écarté les draps pour laisser Luc déposer Lucille sur le lit… qui s’empressa de se camoufler dessous… Luc resta interdit avec la couverture en mains… Devant son air décontenancé, Angus tenta de saisir son esprit, sans succès… Il comprit qu’il avait lui aussi besoin de se protéger…
« Venez… Elle a besoin de s’habituer à l’endroit… Et vous aussi… Nous avons le temps désormais… Nous allons tenir conseil à la cuisine pour régler les détails…
- Lucille…»



* * * * * * * * * * * * * * *




« Je reste bien sûr habiter ici le temps que Lucille Bauer accepte de sortir de la dépression psychologique dans laquelle elle s’est enfermée… Elle aura besoin de sollicitations continuelles…
- Monsieur Majel ! Pourquoi n’avez-vous pas demandé les services d’un HMU ?
- Nous avons ici tous les fichiers de celui du Voyager, c’est une base suffisante… Ils ont besoin de réactions humaines en face d’eux…
- Ne croyez vous pas qu’une femme dans l’équipe médicale aurait été plus indiquée ?
- Pourquoi faire ? Vous croyez que ça aurait changé quelque chose ? C’est la première fois que nous avons une Reine Borg à soigner… Nous devrons probablement improviser au fur et à mesure de la thérapie… Nous sommes dans un laboratoire… Qu’en est-il plutôt de la délégation de Starfleet ?
- Starfleet a déjà déployé quinze agents… Ils ont déjà ordre de ne jamais pénétrer ici, sauf cas d’urgence bien définis… Il n’y a pour l’instant que quatre personnes équipées d’un implant leur permettant de passer la limite électronique autour de la maison… Vous Monsieur Magel, le docteur Martinet, la femme de ménage et moi-même… Toute autre personne tentant d’entrer ou sortir serait signalée…
- Vous avez l’intention d’équiper Luc Picard et Lucille Bauer ?
- Vous les appelez déjà par leurs noms d’origine, c’est excellent… Dès que vous les estimerez capables d’aller plus loin que les environs de la maison… Ils ne doivent pas êtres considérés comme prisonniers… »
Luc Picard avait regardé le groupe discutant autour de la table en entendant les noms, puis était retombé dans une espèce de torpeur… Il semblait toujours à l’écoute du moindre appel mental…
Angus saisit au vol son regard…
« Qu’en pensez-vous, Luc Picard ?
- Luc Picard veut la retrouver… »
Sa détresse le frappa en pleine conscience… Il apprécia tout d’un coup la mesure immense du travail qu’il aurait à effectuer, non seulement sur Lucille, mais aussi sur son compagnon… Il eut un soupir devant la lourde tâche…
« Je crois que nous devrions commencer… Le plus tôt sera le mieux… »



* * * * * * * * * * *




Angus avait attendu que Luc ouvre les yeux…
« L’alcôve fonctionne comme vous voulez ?
- L’usage en est satisfaisant selon les critères humains…
- Bien… Il va falloir maintenant sortir Lucille de sa tanière pour qu’elle effectue sa dose de regénération… Et lui faire une toilette d’abord… Désolé… Il va falloir commencer par la brusquer…
- Toilette ?
- Vous faisiez la vôtre avant votre assimilation, non ? Et sa nudité ne devrait pas vous géner, si j’ai bien lu vos dossiers…
Il l’avait regardé d’un air perplexe…
« Vous ne me facilitez pas le travail… Allez venez… »
C’est en écartant le drap que Luc comprit le laissez-aller dans lequelle elle était en train de s’installer… Jamais elle n’aurait permis une telle attitude dans le Cube Borg… Il se résolut pourtant à la prendre dans ses bras… Elle se débattit, il la retint encore plus fermement… Il avait cherché son regard, sans succès… Son air désespéré attrista Angus…
« Venez à la salle de bains… Madame Ferniot ?
- Mais elle a fait pipi au lit !
- J’ai vu… Je signalerai au docteur Martinet que son organisme se remet en route plus vite que prévu… Nous trouverons une solution, contentez-vous de changer les draps…
- Ca existe les changes pour adultes…
- Ramenez-nous en un paquet dès que vous pouvez… Nous allons faire notre possible pour que ce soit provisoire… »

Elle avait tempété, crié, hurlé même, mais la force musculaire de Luc l’avait maintenue fermement tout le temps de la douche sonique… Pour n’accepter finalement qu’un tee-shirt long comme seul habillement… Angus estima que l’esthétique viendrait plus tard, tout en étant troublé par ses lignes parfaites,, à peine marqué par la combinaison qui l’avait enserrée si longtemps… Le cœur serré, il vit Luc installer sa compagne dans l’alcôve où enfin elle cessa de chercher à fuir… Elle ferma les yeux, il mit en route le système de regénération…
« Pour combien de temps voulez-vous ?
- Le temps qu’elle a besoin d’habitude, vous devez le savoir… Et je voudrais travailler avec vous pendant trois heures…
- Trois heures… »
Angus avait eu un sourire triste en le voyant fixer l’alcôve d’un regard vide, puis un frisson quand il l’avait toisé…
« Il faudra pourtant que vous me fassiez confiance… »



* * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine Jojo
2eme Classe
avatar

Nombre de messages : 255
Age : 58
Localisation : le mans ou uss Normandie
Date d'inscription : 06/06/2007

Votre personnage
Nom: LOMEN Leeta
Niveau de Compétence:
12/20  (12/20)
Expérience Professionnel:
9/120  (9/120)

MessageSujet: Re: rencontres improbables : partie III   Dim 13 Jan - 17:10

Deux semaines s‘étaient passées… Lucille supportait la présence des personnes qui venaient régulièrement, et acceptait de passer quelques heures hors de la chambre, quelquefois, sans toutefois montrer de signe de coopération… Angus était inquiet de ne pouvoir avancer plus vite, Luc ne tenait que parce qu’elle réagissait quand il lui parlait…

« Mais laissez-moi passer ! Elle me connaît voyons… Ils me connaissent… »
A ces derniers mots, la dame à la peau noire et au chapeau extravagant avait pris un ton plus grave…
« Et vous êtes ?
- Guinan ! J’ai beaucoup entendu parler de vous… Commander, je l’emmène avec moi… »
Le docteur Martinet venait d’arriver, mais avait compris tout de suite l’intérêt de cette venue inopinée…
« Je fais ma visite quotidienne… Lucille est encore récalcitrante au programme… J’espère que vous voir lui fera un choc salutaire…
- J’en suis fort aise.. »
Elle rendit au médecin un sourire ravi et entra dans la petite maison tout de même un peu anxieuse…
« Angus Majel ?
- Nous sommes dans le living… Nous commençons une séance…
Lucille était mollement blottie en foetus sur le canapé, au milieu de plusieurs coussins, Luc, qui s’était fait une petite place à ses côtés, tourna la tête à l’entrée de l’invitée imprévue…
« Guinan… »
Lucille eut un sursaut en entendant ce nom. Le Bétazoïde, malgré son sourire, avait l’air surpris…
L’El-Aurienne s’était mise à genoux pour être au plus près de la jeune femme, qui poussa un petit cri quand elle voulut la toucher de sa main…
« Bon j’ai compris… Lucille… mon dieu… elle avait l’air si fière… si sûre d’elle-même la dernière fois que je l’ai vue… Lucille…
- Elle n’a pas cherché à se sauver quand vous êtes arrivée, Guinan.. Je prends ça pour un excellent signe…
- Mais comment voulez-vous qu’elle se sente bien vu la manière que vous l’avez attifée !
- Elle n’a rien accepté d’autre que ce grand tee-shirt… et vu son état nous avons estimé que ce n’était pas urgent…
- Je vais m’en charger… Mais regardez-moi son crâne !
- Elle devra rester comme ça… »
Elle avait pris un air dégoûté…
« Vous n’avez rien trouvé à lui mettre sur la tête ? Elle qui est si jolie, pas étonnant qu’elle se sente affreuse… Elle s’est vue dans un miroir ?
- Non, nous avons estimé qu’il était trop tôt…
- Ne tardez pas trop quand même… »
Le docteur Martinet l’avait scanné tout au long de la discussion…
« Elle commence à être dénutrie… Son corps réclame pourtant ! Vous arrivez à la faire manger ? Angus !
- Chaque repas tourne au pugilat… Vous croyez que c’est facile ? Il se passera beaucoup de temps avant qu’elle accepte quelque chose de structuré… Ce n’est pas faute de laisser laitages et fruits à sa disposition, seuls aliments qu’elle tolère pour l’instant… Elle boit facilement quand on lui présente un verre d‘eau, c’est tout ce qu’on a pu faire… »
Angus s’était levé, avait versé du lait dans un verre, puis l’avait tendu à Lucille, qui l’avait accepté et bu doucement, avant que le verre vide ne soit rattrapée de justesse par Guinan…
« Oui, elle est bien hydratée… mais elle doit quand même ressentir la faim… Même si elle risque de rester petite mangeuse, elle doit remplir son estomac par du consistant !
- Evidemment… Ca fait combien de temps qu’elle n’a pas vu quelqu’un faire la cuisine ? La femme de ménage ne peut pas s’en charger ?
- On peut toujours lui demander… »
Guinan était perplexe, continuait à la regarder…
« Vous pourriez essayer une tasse de thé vert… Elle avait semblé apprécier celle que je lui avais faite…
- Ses fonctions sensorielles sont au mieux de leur forme… Du thé vert, pourquoi pas ? Le goût peut la mettre en appétit, puisque ce sont ses tendances anorexiques qui m’inquiètent…
- Elle entend ?
- Bien sûr…
- Guinan… Pardon, Guinan… »
Les trois mots prononcés avaient surpris tout le monde, tous les regards étaient maintenant tournés vers Lucille… Angus s’empressa de d’actionner son PADD..
« Enfin un progrès… Ses premières paroles depuis son arrachement au Cube… Guinan, vous êtes une bénédiction !
- Bénédiction ? »
Guinan avait regardé fixement Lucille… Elle ne se souvenait que trop bien du regard d’une froideur métallique de la Reine qui avait contrasté si fortement avec celui curieux et intrigué de la jeune femme en train de manipuler un commlock…
« Lucille… Je ne serais pas près de vous si j’avais une quelconque rancune envers les Borg… C’est la femme blessée que je suis venue voir… Lucille ! Regardez-moi !
- Elle ne regarde pas Luc Picard non plus… »
C’était dit d’un ton monocorde, mais les traits pâles trahissaient le désespoir de l’homme assis à côté de l’ex-Reine… Guinan tourna son regard vers lui…
« Vous l’aimez n’est-ce pas ? Non… Ne dites rien… C’est une question dont je connais déjà la réponse… Vous savez qu’elle est tombée amoureuse de vous dès qu’elle a vu une photo de vous ?
- Amoureuse…
- Guinan ? »
Angus Majel s’était levé pour s’approcher de l’El-Aurienne…
« Nous comprenons votre étonnement… Et nous vous remercions de votre participation imprévue… Participation que visiblement nous ne pouvons que demander de renouveler… Je pourrais vous parler à part ?
- Etonnement est peut-être faible… Que voulez-vous savoir ?
- Le côté esthétique extérieur de Lucille a l’air de vous préoccuper… Je ne pense pas que cela nuise à ses progrès… Au contraire…
- Très bien… Lucille ? Je vais revenir… Pour faire de la Belle au bois dormant la plus jolie des femmes… Votre prince vous attend … »




* * * * * * *¨* * * * * *




« Lucille ? »
Angus s’était assis sur le fauteuil en face du canapé où elle avait pris l’habitude de se lover régulièrement… Affalée au milieu des coussins serait peut-être plus juste, un autre coussin coincé entre ses bras…
« On m’a enfin fait parvenir des documents à votre sujet… un extrait de naissance… des bulletins de notes scolaires… des… fiches de paie… des rapports médicaux aussi… Vous voulez les voir ?
- Pourquoi faire ? »
- Pour vous aider à retrouver votre identité…
- Je sais qui je suis… Je suis Lucille Bauer…
- Tout à fait d’accord… Mais peut-être aimeriez-vous vous souvenir de tout ce que vous avez vécu avant votre assimilation…
- Non…
- Non ?
- Non…
- Mais encore ?
- Ce que j’ai vécu avant Luc n’a aucun intérêt… »
Ou beaucoup trop douloureux, pensa Angus… Plus que toutes ces années dans le Cube ? Le Bétazoïde était proche de l’effroi… Il se concentra sur les documents… BAUER Lucille Violette Marie née le 18 octobre 1979 à Melun… de père inconnu et de Nathalie Bauer… Les commentaires sur les bulletins étaient peu élogieux… élève dissipée… intelligente, mais se désintéresse des cours… En fin de compte, il se retrouvait avec plus de questions que de réponses… Son PADD signala un détail qui lui fit relever un sourcil… 18 octobre… Saint-Luc… Ce fut la conclusion d‘un certificat médical qui l’effraya… Viol ? A douze ans ? Par qui ? Pourquoi ? Il ressentait encore trop de blocages de sa part pour lui demander de lui raconter cet épisode…
Il la regarda à nouveau… Elle ressemblait tant à la petite fleur printanière et fragile…
« Comment vous sentiez-vous sur la Base Alpha ?
- Vous voudriez que je vous dise que je m’y sentais bien ?
- Ce n’était pas le cas ?
- Bien sûr que si… C’était même la première fois que je me suis sentie bien quelque part… Acceptée telle que j’étais… La solidarité obligée qui y existait m’a plu… C’est pour ça que j’ai fini par accepter la demande de Luc…
- Lui faire un enfant… Votre fils ? Vous souffrez encore de l’avoir laissé là-bas, n’est-ce pas ?
- L‘ exigence des Borg a été la plus forte…
- Et votre relation avec Luc ? Je suppose qu’avec votre lien mental, il sait tout de vous… comme vous savez tout de lui…
- Cela ne vous regarde pas…
-Tout à fait d’accord… Mais lui aussi progresserait si vous pouviez prendre conscience de sa propre détresse…
- Que croyez-vous ? Cela fait plus de trois siècles que je vis avec… Dès qu’on a commencé à me transformer en Reine… Même pour les Borg, il leur a fallu un long mois pour améliorer mon apparence… Ne cherchez pas mes larmes, j’ai tout donné à ce moment-là… »




* * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine Jojo
2eme Classe
avatar

Nombre de messages : 255
Age : 58
Localisation : le mans ou uss Normandie
Date d'inscription : 06/06/2007

Votre personnage
Nom: LOMEN Leeta
Niveau de Compétence:
12/20  (12/20)
Expérience Professionnel:
9/120  (9/120)

MessageSujet: Re: rencontres improbables : partie III   Lun 14 Jan - 17:15

« Luc Picard ? Je voudrais travailler avec vous…
- Lucille est prioritaire…
- Certes… Mais je n’ai toujours pas réussi à obtenir des données acceptables sur vous… Vous êtes d’une autre réalité temporelle et le Luc Picard qui est de celle-ci n’a jamais mis les pieds sur la lune… La base Alpha n’a jamais existé !
- Lucille n’aurait jamais du aller sur Alpha non plus…
- J’ai lu le rapport et les suppositions du capitaine Picard… Et Guinan m’a exposé sa version des faits… Tiens… au fait… Le Luc Picard de notre continuité avait un jumeau…
- Jean devait prendre son tour de service en octobre 1999… »
Il avait jeté au Bétazoïde un regard mauvais…
« Et vous l’attendiez… J’ai étudié cet attachement particulier que les jumeaux se portent, sans le comprendre… La catastrophe lunaire vous a obligé à vivre en solitaire…
- L’individu Angus Majel pose trop de questions…
- Excusez-moi… Angus Majel veut que vous retrouviez l’emploi du pronom je…
- Quel en est l’intérêt ?
- Lucille vous attend… Elle n’a rien à voir avec votre frère, et vous le savez… Elle a besoin d’entendre dire « je t’aime » non pas d’un drône mais de l’être humain Luc Picard… Elle ne peut pas se contenter de le savoir instinctivement… »
Il avait marqué un temps d’arrêt, et devant le mutisme du compagnon, avait repris…
« Vous avez raison en disant qu’elle est venu vous chercher, vous le Luc Picard de la base Alpha… Et pas celui de sa continuité temporelle, à côté duquel elle est peut-être passée plusieurs fois sans qu’elle lui porte intérêt… Et qui lui n’a pas survécu à son accident d’avion le 10 août 2000…
- L’accident d’aigle a eu lieu au même moment…
- La parallèle est logique… Tout comme vous n’avez sans doute jamais fait attention à la Lucille Bauer de votre époque… »
Il avait pris un air douloureux…
« Angus Majel a peut-être raison… Mais Angus Majel n’y comprend rien… Le Luc Picard d’Alpha était un homme brisé… que la venue de Lucille Bauer a fait revenir à la vie… Et que la technologie Borg a permis de retrouver des possibilités physiques impossibles à réparer avec la médecine du XXe siècle… Et le Compagnon a trop souvent trouvé la Reine dans un désespoir tel qu’elle devenait incapable d’assurer ses fonctions… Les campagnes d’assimilation étaient intolérables pour elle… Le Compagnon la trouvait souvent inconsciente sous la douleur exprimée par les nouvelles voix acquises… » Un temps de réflexion… « Oui… Angus Majel a raison… Le compagnon a dit « je t’aime » à la Reine Borg, mais pas Luc Picard à Lucille Bauer…
- Nous allons y travailler… En attendant vous désirez peut-être être utile, vous occuper… Vous étiez mécanicien, je crois ? »
Il avait regardé sa main artificielle d’un air perplexe, faisant plier les doigts…
« Et vous avez besoin de vous habituer à ça… Très bien… On va vous installer un atelier et vous fournir des manuels techniques… Les bases restent les mêmes… Vous devriez assimiler rapidement… facilement… »




* * * * * * * * * * * * * * *




Une malle avait précédé Guinan de quelques heures… L’El-Aurienne était arrivée emmitouflée des pieds à la tête dans un ensemble rouge et blanc qui faisait ressortir son sourire communicatif… L’hiver s’annonçait précoce, et particulièrement vif…
« Ah ces gens de Starfleet ! A croire qu’ils doivent s’interdire de faire la fête pour faire plus sérieux… Allez… Il est temps mettre un peu de gaîté ici et de remettre au goût du jour quelques traditions terriennes… Joyeux Noël !
- Guinan ! Vous êtes folle ? »
Angus Majel avait pris un air outré…
« Ce n’est pas un peu trop tôt ?
- Pourquoi ? C’est la semaine prochaine… Noël est l’occasion d’offrir des cadeaux non seulement aux enfants, mais aussi à ceux qu’on aime… »
Elle avait fouillé dans sa malle, sorti des guirlandes et tendu à Lucille une boule verte en floqué marquée « happy christmas » … Lucille qui eut un mouvement de recul puis prit doucement la délicate pièce pour la triturer entre ses doigts…
« J’ai aussi un petit sapin artificiel… Lucille ? Vous voulez m’aider à l’installer et le décorer ?
- Noël… »
Elle sembla réfléchir…
- Non… Ca n’a jamais été une fête pour moi…
- Ca en sera une désormais…
- Vous ne comprenez pas…
- Que devons-nous comprendre ?
- Ma mère profitait de cette soi-disant fête pour essayer d’acheter mon amour, alors qu’elle ne m’a jamais acceptée ! Elle m’a eu trop tôt… Elle n’avait que seize ans…
- J’ai trouvé ceci aussi… Vous l’accepterez, venant de moi ? »
Elle avait ouvert et lui avait tendu un petit écrin contenant un collier en argent où était accroché un pendentif en forme de couronne et serti de strass… Lucille s’était légèrement reculé en fixant l’objet d’un air affolé…
Angus Majel commençait à comprendre le cheminement de pensée de Guinan…
« Votre dernier Noël, c’était où ?
- Sur Alpha… J’étais enceinte… Et sans Luc… »
La boule se brisa sous la pression de sa main… Et perdue dans ses pensées, elle se mit regarder les morceaux tombés sur le coussin…
Son air pitoyable effraya Guinan, qui resta un peu stupide avec le bijou entre ses mains, et le Bétazoïde, la sentant désemparée, encouragea du regard l’ex-Alphan à réagir…
« Lucille… »
Il s’était approché d’elle, avait tenté de lui caresser la joue… Pour la voir se recroqueviller dans le côté du canapé… Et devant son refus, il l’avait regardée, hésitant… Angus sentit qu’il fallait le forcer à parler à première personne… Il n’aimait pas user de sa télépathie, d’abord parce que ses compatriotes et lui savaient la gène des humains devant ce genre d’intrusion… mais surtout quand la personne réceptrice risquait de réagir de manière inattendue et violente comme l’ex-drône…
« Allez-y, bon sang ! Dites-le lui !

« Lucille, je suis là ! Regarde-moi ! »

C’était impératif… En passant la main sous son menton, il l’obligea à relever la tête…
« Regarde-moi… »
« Lucille… Je t’aime… »
Ca lui avait été d’une douleur intense… Pourtant quand elle planta son regard sur lui, c’est de bonheur qu’il faillit perdre pied… Elle était stupéfaite, avait failli ne pas le reconnaître, sans cheveux et au visage reconstruit…
« Luc… »
Il continuait de la fixer, elle avait passé une main sur sa joue pour être surprise par une barbe naissante…
« Enfin… »
Lucille poussa un petit cri, se dégagea de la main de Luc, pour se pelotonner à nouveau dans le coin du canapé… Angus regarda Guinan…
« Je crois que la séance est terminée pour aujourd’hui…
- Pas pour moi… Lucille ? Vous allez arrêter de vous balader dans votre immonde tee-shirt… Dans ma malle, j’ai tout un choix de jolis vêtements… Votre silhouette vous permet de tout porter, à vous de retrouver ce qui était à votre goût… »
Guinan s’était approchée du canapé, attendit que Lucille tourne la tête vers elle…
« Et plein de coiffures aussi… Ce crâne chauve plein de câbles, c’est une horreur ! Je veux que vous me cachiez ça… »




* * * * * * * * * * * * *




« Qu’est-ce que vous faites ici ? »
Le jeune enseigne de Starfleet s’était fait surprendre… Luc s’était soudainement présenté devant lui, silencieusement, alors qu’il était en train de pester contre une console récalcitrante… Il s’était levé précipitamment, bousculant sa chaise, sortant son phaser et le brandissant vers l’ex-drône…
Calmement, stoïquement, celui-ci avait posé sa main sur l’arme pour l’abaisser doucement…
« Vous êtes sensés nous protéger… pas représenter une menace… En tant que Borg, ce geste aurait causé votre démantèlement… »
Le jeune homme avait pris un air contrit…
« Vous ne cherchez pas à vous échapper ?
- Une évasion serait… illogique…
- Vous parlez comme un Vulcain…
- Les Vulcains font des drônes disciplinés et endurants… »
Première réprimande…
L’image d’un jeune Luc Picard aussi exalté, aussi nerveux, aussi impressionnable était passée furtivement, mais il ne lui souhaita pas les épreuves qu’il avait dû subir…
« J ‘ignorais qu’on vous laissait sortir…
- Nous avons cent deux mètres autour de la maison… Jusqu’aux postes de surveillance, donc… Et il y a une Reine Borg hypersensible et un Bétazoïde… On saurait rapidement à l’intérieur si vous étiez la cause d’un problème… »
Le jeune enseigne sentit la seconde réprimande à peine dissimulée… et souhaita ne pas mettre un terme trop rapide à sa carrière…
« Que voulez-vous alors ?
- Suivre un conseil de Guinan, approuvé par Angus Majel… Des objets qui proviennent de l’époque d’où nous venons avant notre assimilation… et qu’elle n’a pas eu le temps de trouver… pour les sollicitations continuelles… et notre confort personnel…
- J’en parlerai au chef de mission… Vous avez une liste ? »
Un PADD passa d’une main à l’autre…
« Euh… c’est de la fin du vingtième siècle, début du vingt-et-unième, ça… Introuvables pour la plupart… des compact-discs ?
- Avec de la musique de l’époque gravée dessus…
- Et le lecteur qui va avec, évidemment… Une cafetière ? Vous ne maîtrisez pas le synthétiseur ?
- Les machines les plus sophistiquées ne sont pas forcément les plus efficaces…
- Bon… d’accord… Et ça ,c’est le plus facile… Vous y tenez vraiment ?
- Votre curiosité vous sera fatale… »
Encore une autre réprimande… Le jeune enseigne préféra céder…
« Très bien… Je verrai avec le lieutenant, mais je sais déjà qu’on ne pourra rien vous promettre…
- Les promesses sont hors de propos… Starfleet ne connaîtra jamais les Borg comme nous les connaissons… »



* * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine Jojo
2eme Classe
avatar

Nombre de messages : 255
Age : 58
Localisation : le mans ou uss Normandie
Date d'inscription : 06/06/2007

Votre personnage
Nom: LOMEN Leeta
Niveau de Compétence:
12/20  (12/20)
Expérience Professionnel:
9/120  (9/120)

MessageSujet: Re: rencontres improbables : partie III   Mar 15 Jan - 19:16

Luc se réfugiait régulièrement désormais dans la petite pièce qu’on lui avait réservé… Quand il vit arriver Lucille vêtue d’un pull et d’un pantalon souple de la collection de Guinan, il fut d’abord surpris… Puis eut un coup au cœur… Si ce n’était ses câbles crâniens et son regard sans expression, il aurait pu dire qu’elle n’avait pas changé… Elle regardait autour d’elle, cherchait à comprendre…
« Lucille… »
Il avait utilisé leur lien mental, conscient qu’elle avait fait un effort sur elle-même pour venir jusque là… Depuis qu’il avait réussi à l’accrocher du regard, elle y avait plusieurs fois cherché son approbation…
Maniaque de l’ordre avant son assimilation, la perpétuelle recherche de la perfection des Borg l‘avait conforté dans ses habitudes… Et ranger des outils avait permis de canaliser l’anxiété qui le tenaillait depuis la destruction du Cube… Mais que Lucille d’elle-même vienne à lui le dérouta… Il devait y aller avec précaution… Et pourtant…
Il lui avait tendu les deux pinces qu’il tenait en main…
« Rappelles-toi… Lucille… Je t’ai formé à la maintenance des aigles… Tu veux m’aider ?»
Elle l’avait regardé…
« Non… »
Elle prit les outils tout de même, les regarda un instant, puis dévisagea son compagnon… Elle le sentait nerveux, tétanisé par les sentiments qu’il ne contrôlait plus…
« Pourquoi restes-tu ?
- Je t’aime… »
Cette fois-ci, la réponse était venue d’elle-même…
« Pourquoi m’aimes-tu ? »
Il eut un temps de réflexion, cherchant une réponse qui lui conviendrait…
« Tu es belle… »
Elle lâcha les pinces qui tombèrent bruyamment sur le sol pendant que ses traits s’étaient contractés…
« Non… Je ne suis pas belle…
- Lucille… Quelle importance… »
Il avait eu l’envie de la prendre dans ses bras, c’est la tristesse qui le fit l’implorer… Son regard dans le sien…
« Lucille ! Mon aspect ne t’a pas arrêtée quand nous étions sur Alpha… Maintenant c’est à moi de te dire de que je te trouve la plus belle… quoi qu’il arrive… »
Elle se mit à trembler, tourna la tête… Tout paraissait tellement plus simple dans le Cube… Sous contrôle… L’attirance qu’elle avait ressentie pour cet homme lui parut insupportable… Elle sortit précipitamment hors de l’atelier…
« Lucille… Je t’aime… »




* * * * * * * * * * * *





Sur le pas de la porte, Angus avait trouvé Luc contrarié et abattu…
« Tout va bien ? »
Il eut un temps de réflexion…
« Non… Ca ne va pas… Vous voudriez passer à l’étape suivante et elle se refuse encore à vous… Vos désirs sexuels se sont réveillés, comme toutes les fonctions inhibées parce que considérées comme inutiles par les Borg… et votre volonté… Chez elle aussi… Il lui manque peu de chose… Et pourtant elle vous aime…
- Je sais…
- D’ailleurs, techniquement vous ne pouvez pas vous éloigner d’elle… Et vous ne le voulez pas… Excusez-moi…Je vous ai négligé… La souffrance de Lucille est trop omniprésente… Elle est retournée se réfugier dans le lit… »
Il le sentait anxieux…
« Laissons-la régresser un peu… »
Le Betazoïde n’avait jamais su comment aborder cet homme resté secret et taciturne, sur qui les propres souffrances semblaient peser…
« Rentrons… Nous allons prendre froid… Et le docteur Martinet a dit que vos organismes ont encore du mal à régler vos températures corporelles… Il cherche encore le traitement pour le stabiliser : vous n’étiez pas sensés sortir de votre Cube… Dès qu’elle daignera revenir, nous allons organiser une sortie au port… La saison touristique n’a pas encore commencé, il y a encore peu de monde… Vous avez besoin de resocialisation… Il faut que vous deux puissiez voir d’autres personnes… »




* * * * * * * * * * * * * *




Le premier soleil d’avril réchauffait à peine l’atmosphère… Et depuis combien de temps ne l’avait-elle pas vu, ce fameux soleil ? Debout près de la fenêtre du living, regardant dans le vague le petit jardinet où un pauvre gazon avait mal supporté l’hiver, Lucille essayait de se remémorer toutes ces années dans le Cube…
« Luc… Pourquoi t’ai-je fait tant de mal ?
- Tu ne m’as pas fait du mal… »

Elle s’était retournée, pour voir son regard rempli de tendresse… et de désir… Il se rapprocha, espérant enfin un geste de sa part…
« Pourquoi restes-tu près de moi ?
- Je veux retrouver la Lucille Bauer qui m’a rendu heureux mes derniers mois passés sur Alpha…
- Cette Lucille Bauer n’existe plus… Tu ne devais pas faire partie de ma vie…
- J’y suis et je veux continuer… »
« Te souviens-tu de la première fois que nous nous sommes embrassés devant les autres ?
- Les quatre ans des jumelles Dawson…
- Oui… Elles s’étaient goinfrées du gâteau d’anniversaire… Et elles ont été furieuses qu’on leur vole la vedette…
- Je t’avais parlé de ma promesse de ne jamais m’attacher à quelqu’un… et de cette peur qui me tenaillait depuis mon arrivée sur Alpha…
- Et notre fils ? J’ai voulu cet enfant très vite, dès la première fois que nous avons fait l’amour ensemble… Je connaissais les décisions du commandant Koenig… Et les pressions du docteur Russel pour l’éviter… J’ai tout fait pour te convaincre… Et je ne t’ai même pas vu enceinte…»
Il marqua un temps d’arrêt…
« Lucille… Tu n’as jamais eu de haine en toi… Nous avons une chance de tout recommencer… En mieux… »
« Lucille… Les manifestations de tendresse sont tolérées ici, voire encouragées… Rappelle-toi… Rappelle-toi comme tu les aimais… »

Il la sentit tout à coup prête à s’abandonner, il continua de la regarder… Elle le fixait… Elle finit par poser ses mains sur son torse… Sans réfléchir, il l’entoura de ses bras et fut surpris qu’elle se laisse faire, qu’au contraire elle s’appuyait un peu plus sur lui pour poser sa tête sur son épaule… Il la serra un peu plus… Pour commencer à la bercer, se laissant envahir par ce bonheur qu'il avait oublié…
« Nous ne sommes plus humains… Nous ne sommes plus Borg… Je n’entends plus les voix… Sauf la tienne… Qui sommes-nous ?
- Cette question est hors de propos… Dans les deux cas, je suis ton compagnon… »

En entrant dans la pièce, Angus n’osa les déranger… Mais le début de soulagement qu’il vit dans le regard de Luc le rassura…
« Nous sommes attendus au bourg… Le docteur Martinet nous attend… Il voudrait tester vos réactions physiologiques face au stress… Lucille ? Couvrez votre tête… »




* * * * * * * * *¨* * * * *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine Jojo
2eme Classe
avatar

Nombre de messages : 255
Age : 58
Localisation : le mans ou uss Normandie
Date d'inscription : 06/06/2007

Votre personnage
Nom: LOMEN Leeta
Niveau de Compétence:
12/20  (12/20)
Expérience Professionnel:
9/120  (9/120)

MessageSujet: Re: rencontres improbables : partie III   Mer 16 Jan - 19:09

Concentré sur le moteur qu’on lui avait confié, il ne l’avait pas vue entrer… Elle s’était assise sur la chaise devant une console technique… Ce n’est que lorsqu’elle rouvrit volontairement son lien mental qu’il sentit sa présence et son désir de femme… Quand il tourna son regard vers elle, sa nudité réveilla en lui des souvenirs d’Alpha…
« Lucille…
- Pourquoi me désires-tu ? »
La question l’avait surpris… Il s’était approché d’elle, avait tenté de passer ses doigts sur l’ovale de son visage… Sa main avait été arrêtée…
« Nous nous aimons… Lucille… Le docteur Martinet a dit que physiquement rien ne t’empêche d’avoir des relations sexuelles…
- Pourquoi le sexe ? Que de temps perdu pour la satisfaction d’une fonction bien accessoire…
- Tu penses encore en Reine Borg…
- Le Compagnon doit respecter la Reine…
- Le Compagnon a toujours respecté la Reine… et veut qu’elle soit heureuse… »
Un temps de réflexion… Une vague de tristesse était prête à l’envahir…
« Tu ne considérais pas ça comme du temps perdu sur Alpha… Et Koenig a toujours fermé les yeux sur cette activité… Tant que ça ne gênait en rien les autres, ni la survie de la Base… Lucille… Tu étais souvent à l’initiative de nos nuits… Et tu me disais que j’étais celui qui t’avait le mieux aimée… J’ai attendu plus de trois siècles… Je veux être encore celui-là… Nous avons perdu trop de temps… »
Dès qu’elle s’était levée, il avait déposé un baiser sur le décolleté… Sous le frisson qui en résulta, elle sursauta, pour le regarder fixement… Que devait-elle faire ?
« Laisses-toi aller à tes sentiments… Tu en as envie aussi… »
« Les Borg m’ont implanté tout le long du dos, je n’ai plus besoin de séances de kiné… Mais rien n’empêche tes massages...
- Je pourrais te donner le nombre exact de tes nanites dans le sang à chaque heure qui passe… »
Elle avait posé sa main sur la joue, l’avait caressée légèrement, rapproché son visage du sien…
« Tu me… pardonnes ?
- Je t’aime… »
Les deux bouches qui se joignirent furent d’abord hésitantes, puis plus passionnées… Pendant que la main rencontra le velouté d’une peau et la rondeur d’un sein…
« Non… »
Elle s’était figée… Il avait suspendu son geste… pour laisser son regard le sonder dans ses pensées…
Puis il se décida… Il entoura ses épaules d’un bras pendant que l’autre attrapait les jambes… Il l’avait soulevée comme une plume pendant qu’elle s’agrippa autour de son cou… l’emmena pour la poser délicatement sur le lit. Elle ne l’avait pas lâché, chercha de nouveau ses lèvres…
« Attends… »
Il s’était libéré de son étreinte puis de ses vêtements, s’était assis sur le bord du lit… Elle lui avait tendu les bras…
Il s’était penché vers elle, les murs de la chambre résonnèrent des cris de surprise et de plaisir de Lucille quand il commença par l’embrasser dans le cou…

Angus était entré dans la cuisine, le bruit inhabituel qui en sortait l’avait surpris…
« Un rire ? Lucille ? »
Il s’attendait depuis un moment au spectacle qui s’offrait, mais eut un réflexe de recul devant le fait accompli…
La transparence de la chemisette ne cachait rien de sa silhouette, ses doigts emmêlés à ceux de Luc, elle piquait régulièrement de l’autre main une fourchette dans un plat de macaronis, pour la présenter régulièrement à sa bouche et à celle de Luc, qui cherchait à l’embrasser entre chaque bouchée…
Elle avait tourné la tête à l’entrée du psy… Son regard de femme comblée l’étonna pourtant, et le trouble qu’il éprouva le gêna… Luc affichait un air détendu, mais le regard qu’il lui lança lui fit comprendre très vite qu’il devra désormais plus qu’avant conserver une attitude professionnelle avec elle…
Sentant la tension monter, il s’assit d’une manière qu’il espérait le plus tranquillement possible, pensant au docteur Martinet qui se désespérait de la voir manquer d’appétit…
« Nous avions faim…
- Ne vous excusez pas, je comprends… Cela fait un moment que je voulais vous voir ainsi tous les deux… Vous avez tant progressé que nous allons désormais pouvoir espacer les séances… Nous allons passer à la seconde étape : essayer de vous passer de mes services et la vraie resocialisation…
- Faites… Nous avons seulement besoin chacun de l’autre… Il y a eu trop de malentendus, trop de silences malgré notre lien… »
Elle avait avalé une bouchée de pâtes…
« Vos vies sont désormais liées à Starfleet… Ils ont réussi à vous obtenir une existence légale à partir des données d’état civil obtenues…
- Nous savons ce que nous leur devons… Nous serons reconnaissants, nous ne chercherons pas à nous échapper… Allégez seulement la brigade qui surveille la maison, cela nous suffira…
- Très bien, je transmettrai dans mon rapport hebdomadaire…Ah oui… Et il ne manque que votre accord et vos signatures pour que vous soyez mariés… »




* * * * * * * * * * * * * * * * * * * *





« Ah… Angus… Comment vont vos protégés ? »
Le Bétazoïde était contrarié d’avoir vu le visage d’un officier supérieur s’afficher sur son poste de communication… Le découragement qui le suivait n’était pas compensé par la satisfaction des progrès effectués…
« Amiral Janeway, si vous désirez en faire des êtres humains normaux, abandonnez cette idée tout de suite ! On n’efface pas trois siècles d’existence dans un monde à part et une enfance difficile comme ça…
- Loin de moi cette idée… Mais la Fédération a trop besoin de connaître les Borg pour se passer de leur expérience…
- Ils ont encore besoin de tranquillité. Ils ont apprécié votre visite, mais elle ne désire pas que vous la renouveliez…
- Ca peut se comprendre…
- Et ils m’ont fait part enfin de projets à plus ou moins long terme, qui sont de leur propre initiative, et que j’estime beaucoup plus constructifs pour eux… Même si le moment ne sera pas forcément bien choisi…
- Et qui sont ?
- J’en informerai Starfleet quand cela sera nécessaire… Ils sont conscients de la crainte et des rancoeurs que leur existence, voire même leur présence, peuvent engendrer… Vous comprendrez qu’ils veulent ne pas attiser les haines, se faire oublier…
- Très bien… Nous vous contacterons plus tard… Bon courage… Fin de communication… »




* * * * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine Jojo
2eme Classe
avatar

Nombre de messages : 255
Age : 58
Localisation : le mans ou uss Normandie
Date d'inscription : 06/06/2007

Votre personnage
Nom: LOMEN Leeta
Niveau de Compétence:
12/20  (12/20)
Expérience Professionnel:
9/120  (9/120)

MessageSujet: Re: rencontres improbables : partie III   Jeu 17 Jan - 22:35

Will Riker était entré d’un pas guilleret sur la passerelle du Titan… Il attendait les dernières affectations de personnel et seuls un navigateur et un officier scientifique assuraient la garde de nuit…
« Tout va bien, enseigne ?
- Nous n’attendons que votre ordre pour la sortie des docks, capitaine…
- Très bien… Je suis dans mon bureau… »
Il avait souri à l’impatience du jeune Bolien…
Il prit la communication qui l’attendait et fut un peu surpris de voir s’afficher le visage rieur de l’Amiral Janeway…
« OOOh…. Capitaine Riker… Vous vous êtes enfin décidé…
- Il arrive un moment où il devient difficile de toujours reculer une décision… »
Il jugea préférable de répondre sur le même ton…
« Quel bon vent vous amène…
- Bon vent est peut-être exagéré… Les Borg ne sont plus une menace directe, mais il est prudent de rester sur nos gardes…
- Et ?
- Un cube Borg a été signalé à la frontière du quadrant Beta…
- Mon équipage est jeune… Avec beaucoup de recrues sortant de l’académie, leurs connaissances des Borg ne sont que théoriques…
- C’est pourquoi j’ai demandé qu’on vous affecte deux… civils… Un peu spéciaux… Nous avons eu assez de mal à convaincre le femme d’ailleurs, une vraie tête de mule !
- Euh… Ont-ils un rapport avec le matériel d’origine Borg qu’on m’a demandé d’installer ?
- Oui, Will…
- J’ai peur de comprendre… Lucille Bauer ? »
Riker commençait à perdre sa bonne humeur…
« D’après les derniers rapports médicaux, elle reste imprévisible… Et vu la réaction du capitaine Picard…
- Avant qu’elle ne devienne Borg, je sais !
- Mais son compagnon est capable de la contenir, tant qu’on ne se montre pas agressif avec elle, et Deanna peut avoir sa confiance…
- Je commence à comprendre pourquoi Picard n’a jamais voulu passer amiral… Il faut être trop… Starfleet ! D’accord… Mais c’est bien parce que nous avions eu Deanna et moi trop peu de temps pour faire sa connaissance…
- Elle m’a refusé son amitié, avec raison… Vous avez tous deux toutes vos chances… Fin de communication… »
Will Riker resta pensif… Puis alla rejoindre Deanna…
« J’attends deux invités exceptionnels… Je crois que tu es la plus habilitée pour les accueillir… Il y aura une surprise pour toi… »




* * * * * * * * * * * *



Deanna entra en salle de téléportation juste quand deux scintillements se mirent à apparaître… Par malice, Will avait refusé de lui confier les noms des invités, préférant la laisser s’interroger… Quand elle reconnut la femme qui venait de se matérialiser, son sourire s’élargit de joie…
« Lucille… J’aurais du comprendre les dispositifs Borg qu’on a installés dans les quartiers qu’on vous a assignés… Je suis ravie de vous revoir…
- Deanna ? Deanna Troi ?
- Madame Riker désormais… Mais je suppose que vous avez encore du mal avec ce qu’on appelle les mondanités… Vous êtes superbe… Une création de Guinan, votre coiffe?
- Non.. Mais elle s’est empressée de nous rendre visite quand elle a su pour notre installation… J’ai aussi essayé de l’obliger à la sobriété…
- Elle ne porte pas vraiment les Borg dans son cœur pourtant…
- Probable… Elle est pourtant suffisamment intelligente pour faire la différence entre un drône et une personne qui a besoin de ses conseils de femme… »
Elle essaya un sourire qui se transforma en grimace…
« Les fioritures m’avaient semblé inutiles, il s’agissait seulement d’opérer à quelques… camouflages… Mais comment résister à Guinan ?
- Vous avez gardé quelques réflexes Borg… Cela semble logique… Vous avez passé tant de temps ainsi… Vous avez fait beaucoup de progrès… C’est… Luc Picard ? »
Lucille avait tourné un regard tendre vers l’homme, qui s’était tenu à l’écart, guettant les réactions de sa compagne… D’abord anxieux, il s’était détendu légèrement en la voyant entamer la conversation… Et s’était rapproché d’elle quand elle le lui avait demandé… Le lien mental Borg avait fonctionné à plein régime… Il posa deux doigts sur ceux qu’elle lui avait tendu… Le geste de tendresse Vulcain était explicite… Ce que Deanna ressentit lui fit monter le rose aux joues, et elle essaya de cacher son trouble…
« Nous sommes attendus sur la passerelle… Comment connaissez-vous ce geste ?
- Souvenir Borg laissé par quelque Vulcain assimilé… Il nous a semblé approprié pour notre cas….
- Il l’est… »
Mais en la voyant descendre du plateau et se mouvoir avec une certaine précaution, elle eut un doute…
« Lucille ? Regardez-moi bien… Ou plutôt laissez-moi bien vous regarder… »
Son œil de femme n’avait pas laissé passer quelques détails caractéristiques…
« Vous êtes enceinte, n’est-ce pas ? »
Lucille l’avait regardé d’un air perplexe, Luc s’était à nouveau approché d’elle, puis elle avait approuvé…
« De quatre mois… Deanna… Nous espérons que vous comprendrez… Nous avons tout raté avec notre fils… J’ai passé ma première grossesse et mon accouchement entourée de tous les égards certes mais sans le père de l’enfant… Et on nous a refusé le droit de l’élever ! »
Elle avait failli s’emporter… Pour se calmer aussi vite en le regardant… « Lucille… Je suis là… »
Une lueur d’affolement était passée dans les yeux bruns de Deanna…
« Non, ne vous inquiétez pas… Nous connaissons les risques… Mais nous en avons si longtemps discuté, nous voulons cette autre chance pendant qu’il en est encore temps… »
Il avait posé une main sur le ventre qui s’était déjà légèrement arrondi…
« Madame Riker… Offrez à votre époux l’occasion de faire certains gestes précieux… »
Deanna enfin sourit de plaisir à l’espoir clairement affiché du couple…
« Venez… Vous constaterez par vous-même que c’est un de nos sujets de conversation favoris… »




* * * * * * * * * * *



Will Riker accueillit le couple avec un sourire qui se voulait des plus engageants… Il avait fait le tour de son bureau, tendu la main… sans résultat…
« Ah…. Excusez-moi… Certains protocoles vous sont peut-être encore difficiles à concevoir à nouveau… »
- Ne vous en faites pas… Et ne vous méprenez pas non plus… Nous sommes ici parce que notre psy nous a conseillé de multiplier les rencontres sociales… Surtout pour moi… Mais il était très peu enthousiaste de cette façon de faire…
- Et même si notre médecin n’y a vu aucune objection, je… Capitaine Riker… J‘estime qu’elle n’est pas prête !
- Pourquoi votre Starfleet n’a-t-il pas demandé les services de Seven of Nine ? »
C’était dit d’un ton rogue… Lucille s’était montrée nerveuse entre la salle de téléportation et la passerelle…
« Vous croyez que je n’ai pas demandé ? Il leur a été facile d’invoquer une autre mission plus importante…
- Plus importante ? Croient-ils avoir le sens de la thérapie psychologique en me mettant en danger de nous retrouver à nouveau sous le joug des Borg ?
- Vous avez probablement raison… Mais votre expérience nous reste tout de même inestimable…
- Capitaine… Tous les efforts, les sollicitations continuelles et la patience qui ont été engagés pour nous faire retrouver une vie la plus normale possible risquent d’être ruinés en quelques instants si nous sommes en contact à nouveau avec les Borg… Est-ce que Starfleet en est conscient ?
- Je l’espère pour eux… »
Il avait poussé un soupir de résignation, pour reprendre…
« Vous désirez peut-être vous rendre utiles ? Je peux m’arranger avec mon chef ingénieur pour vous trouver deux petites places en salle des machines… »
Luc avait regardé Lucille, la trouva tendue, fatiguée…
« Nous en serions heureux… Indiquez-nous aussi nos quartiers…
- Nous avons trois jours de répit… Reposez-vous… »




* * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine Jojo
2eme Classe
avatar

Nombre de messages : 255
Age : 58
Localisation : le mans ou uss Normandie
Date d'inscription : 06/06/2007

Votre personnage
Nom: LOMEN Leeta
Niveau de Compétence:
12/20  (12/20)
Expérience Professionnel:
9/120  (9/120)

MessageSujet: Re: rencontres improbables : partie III   Ven 18 Jan - 20:25

Luc s’était présenté seul… La synoptique du vaisseau affichée dans le turbolift et une voix synthétique l’avait amené sur le pont désiré puis le ronronnement des moteurs l’avait guidé tout le long des couloirs et il contemplait désormais le moteur de distorsion qui clignotait à son minimum…
Stephen Delaunay, le jeune lieutenant à la peau noire et à l’uniforme jaune qui l’aborda, semblait intimidé…
« Luc Picard ? J’attendais deux personnes…
- Ma… compagne a besoin de plus de repos que moi…
- Le capitaine Riker m’a informé… Ma femme devrait accoucher à peu près en même temps qu’elle, j’espère être près d’elle à ce moment-là… En attendant, je vais vous soumettre un petit problème d’alignement des moteurs à impulsion que je n’arrive pas à cerner… »




* * * * * * * * * * * * *





« Vous avez désiré me voir, Deanna ?
- Lucille… Quelle froideur dans votre voix… Où est la jeune femme à l’air volontaire qui a impressionné tout un équipage de Starfleet en quelques heures ?
- Une jeune femme à qui le destin a joué un bien vilain tour…
- Et qui doit désormais rendre un homme heureux… La charge vous paraît-elle trop lourde ?
- Oui…
- Plus qu’en tant que Reine Borg ?
- Je resterai une Reine Borg aux yeux du monde, quoi qu’il arrive… On continuera à avoir peur de moi…
- Certes… Mais j’ai vu comment Luc vous regarde… Tant que vous resterez digne d’une Reine pour lui, tout devrait aller… Venez avec moi au mess… Les glaces au chocolat ne valent peut-être pas celles de l ‘Entreprise D, mais elles permettent de ponctuer la conversation… »

Les regards s’étaient tournés à l’entrée des deux femmes… Si la présence de la femme du capitaine en tant que conseillère n’avait choqué personne, la femme coiffée d’un élégant turban semblait hésitante mais suscitait l’intérêt des recrues…
L’un d’eux avait tapé le bras de son camarade…
« Mate un peu…
- Arrête de rêver… Le type chauve avec qui elle est arrivée, je ne m’y frotterai pas…
- Je te croyais champion de lutte…
- Champion peut-être, mais pas idiot…»
En passant devant eux , Lucille les avait regardés d’un air indifférent et le premier enseigne était passé au cramoisi…
« Lucille ?
- Ne vous en faites pas…
- Vous avez toujours été une jolie femme, Lucille… Et personne n’aurait supporté la moitié de ce que vous avez vécu… Et pourtant même moi, je vous trouve encore plus belle qu’avant… Il faudra vous attendre à ces réactions…
- Guidées par les hormones… Et ces jeunes hommes ont encore à apprendre à les contrôler ! Que croyez-vous, Deanna ? Que je ne me suis pas fait draguer avant ? Même sur Alpha ?
- J’espère bien que si…
- Ils ont eu la sagesse de ne pas insister quand Luc et moi avons commencé notre relation… voire même d’approuver…
- Faites leur confiance… Ils feront de même…
- Ecoutez… Vous avez été témoin de mon désarroi lorsque je suis arrivée sur l‘Entreprise… Le peu que je possédais, je l’ai laissé derrière moi… Mon petit studio parisien n’a pas du être trop difficile à débarrasser… J’aurais voulu y laisser aussi toutes mes déceptions et mes rancoeurs… J’avais l’occasion de tourner une page, ça n’a pas été comme je voulais… »



* * * * * * * * * * * * * * * * *




« Luc ? Vous permettez que je vous appelle Luc ? Je connais la mesure de votre attachement à Lucille… Et je sais ça n’a rien à voir avec votre lien mental artificiel…
- Que recherchez-vous, Madame Riker ?
- A mieux vous comprendre… Vous avez tous ses souvenirs et toutes ses connaissances comme elle a les vôtres… Que s’est-il passé d’aussi dramatique dans son enfance ?
- C’est consigné dans les rapports médicaux…
- Certes… Mais un rapport médical, c’est froid, c’est impersonnel… Je veux entendre votre version… Vous allez vivre quelques jours avec nous, nous devons mieux vous connaître…
- Elle parlera si elle se sent capable d’en parler, et si elle le veut, cela fait partie de tous ces évènements qu’elle désire oublier… Et vous semblez ignorer complètement le rôle du compagnon… Ce n’est pas seulement un porte-parole… Et la Reine sur qui il est chargé de veiller est peut-être la plus prisonnière de sa condition…
- Et Locutus ?
- Locutus… »
Il eut un soupir de résignation…
« Locutus a refusé le rôle qu’on lui a proposé parce qu’il n’éprouvait que des sentiments négatifs envers sa Reine…
- Vous avez mal vécu votre séjour dans le Cube vous aussi, n’est-ce pas ?
- Je suis resté toujours près d’elle… »
Un silence… Il avait baissé la tête…
« Revenons au sujet…
- Le sujet est toujours le même… Il peut suffire d’un incident dérisoire pour briser des mois d’efforts et de patience… »




* * * * * * * * * * * * *.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine Jojo
2eme Classe
avatar

Nombre de messages : 255
Age : 58
Localisation : le mans ou uss Normandie
Date d'inscription : 06/06/2007

Votre personnage
Nom: LOMEN Leeta
Niveau de Compétence:
12/20  (12/20)
Expérience Professionnel:
9/120  (9/120)

MessageSujet: Re: rencontres improbables : partie III   Sam 19 Jan - 19:55

« Cube Borg sous senseurs, capitaine…
- Bien… Sur écran, enseigne… Dès que vous avez un contact visuel…Alerte jaune… Et faites monter nos… invités sur la passerelle… »
Ils avaient répondu à l’appel, bien que Lucille avait ressenti depuis quelques heures une impression diffuse…
A l’affichage du grand vaisseau noir, elle eut pourtant un hoquet de surprise… Et un réflexe de recul… Luc, qui l’accompagnait, eut la présence d’esprit de l’entourer de ses bras…
Deanna s’était levée, essayant de l’approcher…
« Lucille ? Ca va ? »
Elle avait tendu son bras pour l’arrêter…
« A force de vivre là-dedans j’avais oublié comme ça peut être effrayant… Luc…
- Vous avez peur… Peur qu’ils reviennent vous chercher…
- Justement ! Ils veulent une Reine Borg ! »
De la simple angoisse du départ, elle était passée de la peur à la panique, malgré Luc qui la serrait de toutes ses forces pour la retenir…
« Vous les entendez ? Vous êtes en communication avec eux ?
- Ils sont mourants ! »
Elle se prit la tête dans ses mains… Les cris et les râles dont elle percevait les échos lui furent insupportables…
« Ils savent que nous sommes là… Empêchez-les de nous téléporter ! »
Les scintillements caractéristiques étaient apparus, encerclant le couple… Ils tournoyèrent longtemps, trop longtemps puis finirent par couper net, laissant les deux ex-Borg hagards… Lucile glissa des bras de son compagnon…
« Ils sont en manque d’énergie… »
Will jugea préférable d’appeler par l’intercom…
« Médecin sur la passerelle ! Urgent ! »




* * * * * * * * * * * *



« Ecoutez… Nous devons absolument nous rendre à l’intérieur pour essayer de connaître la cause de leur perte énergétique..
- Nos craintes restent les mêmes, capitaine… Lucille se repose, je ne désire pas qu’elle fasse une crise de régression…
- Parce qu’il y a désormais un enfant à venir… Je comprends votre point de vue, mais je dois en faire une question de sécurité !
- Et les détruire au cas où ? »
L’idée n’enchantait guère ni l’un, ni l’autre…
« S’il n’y a pas d’autre solution, oui… »



* * * * * * * * * * * * * *



« Téléportation ! »
Les quatre formes qui se matérialisèrent au milieu d’une coursive du Cube furent intriguées de le trouver étrangement calme…
« Ils se sont mis en économie… »
En passant devant des alcôves, certaines étant vides, les autres occupés par des drônes ayant de la peine à se régénérer, Lucille éprouvait la souffrance des survivants… Will Riker se rendit compte soudain les difficultés du couple et l’ambiguïté de la situation à retrouver cette ambiance glauque qui a été si longtemps la leur…
« Ca va ?
- Le logement de la Reine se trouve au milieu du Cube… Si je dois contrôler cette entité, c’est là que je dois aller…
- D’accord… Lieutenant Delaunay ?
- Je manque encore de données… Et beaucoup semblent avoir été effacées…
- Effacées ? Pourquoi ? »
Le jeune ingénieur avait regardé avec horreur le crâne câblé de Lucille qui avait laissé ses coiffes afin de mieux entendre les voix…
« Rendons-nous au centre du Cube… »




* * * * * * * * * * * * *





Dans la grande salle octogonale, le sol était jonché de plusieurs drônes, visiblement morts en essayant de protéger la Reine… Ce fut le jeune ingénieur qui trouva la tête au crâne cablé, séparé violemment du reste du corps… Il l’avait ramassée et déposée avec dégoût et douceur sur une console…
« Repose en paix, Marie-Antoinette…
- Pardon ?
- Non, rien… Une reine qui a connu le même sort…
- Ah oui… Fin du XVIIIe siècle…
- L’Autrichienne…
- Mais pourquoi cette décapitation ? »
Lucille avait regardé Luc d’un air paniqué et avait eu une nausée… Pour prendre une décision…
Le commbadge de Riker avait bipé, une voix de femme se fit entendre…
« Will ? Nos invités vont bien ?
- Ils sont en apparence calmes… Trop calmes peut-être…
- Deanna ? Rassurez-vous… Tant qu’ils seront en manque d’énergie, ils ne chercheront pas à me récupérer… Luc… Branche-moi cette liaison… »
Il avait saisi le câble désigné pour le lui coller à la base de sa nuque … Ses gestes doux et précis et son regard amoureux et inquiet avaient donné un frisson à sa compagne… dont les propres câbles crâniens avaient frémi en recevant les premières informations… Et à l’air abasourdi du jeune chef ingénieur, elle répondit par un regard triste…
« Que croyez-vous ? Tout est fonctionnel chez les Borg… Et même si tous les Cubes sont identiques et que les informations sont transmises par la pensée collective, par sécurité chaque Cube a un codage spécifique… Petite précaution prise à Starfleet à Wolf 359, parmi d’autres… Et je n’ai pas celui-là !
- Et vous n’êtes plus connectés au Collectif…
- Je n’ai donc que ce moyen pour les informations… »
Elle avait pris un air crispé… Visiblement ce qu’elle recevait ne lui plaisait pas…
« L’espèce 8472… Non…
- Ils ne sont pas restés dans le quadrant Delta ?
- Visiblement non… Ils sont arrivés à un statu quo… Mais dans quel état ! C’est le seul Cube survivant… Si on peut appeler ça survivant…
- Qui a provoqué l’autre ?
- Impossible d’accéder à ce genre d’information…
- Vous pouvez faire quelque chose ?
- La Reine de ce Cube est morte… En même temps que la moitié de ses drônes… Ce qui explique les errements… »
Luc avait rejoint une console, il avait l’air aussi inquiet qu’elle…
« Ils auront juste assez d’énergie pour rejoindre le tunnel de transdistortion le plus proche…
- Et après ?
- Il n’est même pas sûr qu’ils puissent atteindre l’autre bout… »
- Il va falloir leur donner ce qu’ils veulent… Une Reine Borg… »
Elle avait senti l’angoisse de Luc…
« Le temps de donner l’ordre d’autodestruction… »




* * * * * * * * * * * * * *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine Jojo
2eme Classe
avatar

Nombre de messages : 255
Age : 58
Localisation : le mans ou uss Normandie
Date d'inscription : 06/06/2007

Votre personnage
Nom: LOMEN Leeta
Niveau de Compétence:
12/20  (12/20)
Expérience Professionnel:
9/120  (9/120)

MessageSujet: Re: rencontres improbables : partie III   Dim 20 Jan - 21:01

Le drône avait ouvert les yeux… La voix d’une Reine l’avait réveillé, pourtant ce n’était pas celle qui venait le réclamer dès la fin de sa régénération, qu’il n’avait pas terminée cette fois-ci…
Il s’était dirigé vers la salle centrale, là où elle l’attendait en temps ordinaire… Lucille fut la première à lever la tête en le voyant passer la porte… Le lieutenant Delaunay lui tournait le dos, occupé à sonder les installations… Les tubules d’assimilation flashèrent dans la semi-obscurité quand le Borg aperçut la Reine décapitée sur la console et qu’il posa la main sur l’épaule du jeune ingénieur…
« Luc ! »
Le coup de poing arriva trop tard, les tubules avaient été plantées dans le cou et les trous au sang déjà coagulé contrastaient avec la peau du jeune noir qui grisonnait déjà… Luc avait sorti ses propres tubules pour maintenir au sol le drône qui n’avait plus de forces pour résister…
« Comment a-t-il fait pour que je ne l’entende pas venir ?
- Vous redevenez humaine…
- Faible…
- Ce n’est pas le moment d’y réfléchir… »
La panique que Will Riker lut dans les yeux de Lucille l’inquiéta…
« Vous êtes perturbée par les évènements… Lancez la procédure d’auto-destruction et débranchez-vous…
- Vous avez raison… Quinze secondes… »
Elle appuya sur une commande et porta ses mains à sa nuque… Will appuya sur son commbadge…
« Infirmerie ! Urgence ! Quatre à téléporter ! »
L’explosion secoua le Titan pendant que quatre scintillements se formèrent près d’une escouade d’infirmiers…



* * * * * * * * * * * * * * * * *



« Pourquoi un coup de poing ? »
Will Riker avait regardé Luc Picard d’un air incrédule…
« J’avoue que j’ai agi… en humain… Et expliquez-moi comment on assimile un Borg…
- Excellente question… Docteur Dumas, comment va le lieutenant Delaunay ?
- Il devrait s’en sortir sans aucun bobo extérieur… Par contre il est hors de question de lui retirer les nanosondes injectées… Je dirais même impossible… Et encore heureux que vous me l’ayez amené immédiatement…
- Et eux ? »
Il désigna Luc ayant enlacé Lucille, essayant de la persuader de rester à l’infirmerie, Lucille s’étant plainte de maux de tête…
« Une simple surcharge d’informations… Ca en affole mon tricorder… Du repos pour tout le monde…Et une régénération pour ces deux-là…
- Très bien… »
Il s’était tourné vers les ex-Borg…
« Je vous attends demain matin à la première heure… »



* * * * * * * * * * * *



La salle des machines bourdonnait du moteur à impulsion à bas régime et des murmures d’enseignes intrigués par une manipulation de Lucille sur le chef ingénieur et Luc travaillant sur du matériel…
« Désolée… Il vous fallait une imprégnation de vos nanosondes par une Reine… J’ai dû modifier légèrement vos ondes cérébrales… Pas la peine d’affoler votre médecin de bord avec ça…
- Je lui demanderai de soigner ma migraine… Et je serai tout de même obligé de lui signaler votre intervention…
- Je ne suis pas de votre Starfleet ! Ne comptez pas sur moi pour lui révéler plus que nécessaire…
- Lucille… La liaison est prête… Tu vas pouvoir te décharger des informations dans l’ordinateur… »
Luc lui avait tendu le câble qu’il venait de modifier…
« Monsieur Delaunay… Vous feriez mieux de demander une communication avec votre femme… Elle a le droit de savoir la vérité…
- Euh… oui… Je crois que vous avez raison… »
L’ingénieur comprit qu’il ne devait pas insister… Pour être fasciné à nouveau par les gestes précis de l’ex-drône sur sa compagne… Les câbles crâniens avaient de nouveau frémi sous le turban dont elle s’était recoiffée, et personne n’entendit la conversation mentale entre le couple…
Le désir et la tendresse que Lucille lut dans l’œil valide de Luc la fit rosir et embarrassa le lieutenant…
L’intercom sonna, interrompant le charme…
« Lucille Bauer ? Luc Picard ? Je vous attendais…
- Ah ? Désolée… Les informations recueillies dans le Cube ne sont-elles pas plus utiles dans les archives de Starfleet que dans ma tête ?
- Si vous maniez le sarcasme comme vous avez mené votre Cube, il n’est pas étonnant que vous soyez encore vivante… Vous en avez pour longtemps ?
- Vos ordinateurs doivent traduire au fur et à mesure de la saisie des données… et manquent de rapidité…
- J’ai compris… J’arrive… »

« Vous n’êtes pas redevenue aussi humaine que votre psy l’a indiqué…
- Nous avons fait beaucoup de concessions à notre condition humaine, les plus agréables sans doute, et Angus Majel a été le premier à déconseiller notre venue sur cette mission… Alors puisque nous sommes ici, nous faisons le travail jusqu’au bout…
- Mais tant que vous serez sur le Titan, je suis responsable de vos personnes ! Je tiens donc à ce que vous n’agissiez pas à votre guise…
- Capitaine… Vous n’êtes pas plus libre que je ne l’ai été pendant trois siècles… ou que je ne le serai jamais… Quoi qu’il arrive, j’ai désormais d’autres priorités que de servir votre Starfleet… »
Elle avait posé une main sur son ventre et regardé Luc…
« Vous croyez que je suis dupe des projets des amiraux à votre sujet ?
- C’est possible… Je reste très intéressante pour eux… Mais même des années de thérapie n’effacera en aucune manière tout ce temps passé en tant que Reine Borg… Voilà, c’est terminé… Luc ? »
Il avait quitté la console où il contrôlait le flux des données pour débrancher la liaison…
« Je suppose que vous allez livrer ces informations à vos supérieurs dès notre retour ?
- Nous sommes en route déjà… Je ne vous ferai pas changer d’avis, n’est-ce pas ?
- J’ai accepté de venir seulement par amitié pour Deanna… »



* * * * * * * * * * * * * *




« Ah… Deanna ! Comment vont-ils ?
- Physiquement ? Angus… Très bien… Notre médecin de bord est même stupéfait de la santé de Lucille, il aimerait n’avoir à traiter que ce genre de grossesse où il n’y a qu’à se contenter de la suivre…
- Les Borg restent tout de même des experts en biologie… Transmettez le rapport médical au docteur Martinet… C’est leur psychisme qui m’intéresse…
- Ils ont surmonté l’expérience… Ils m’ont même épatée… Mais ils sont conscients qu’ils ont encore beaucoup de chemin à faire… Nous serons de retour sur Terre dans deux jours, je suppose que vous serez là pour les accueillir ?
- Bien sûr… En attendant j’aimerais que vous leur communiquiez une demande que j’ai reçue…
- Le capitaine Picard ?
- Oui… Jean-Luc Picard… »

Deanna avait sonné une seconde fois à la porte des quartiers, pour voir la porte s’ouvrir et tomber sur une Lucille, simplement enveloppée d’une veste de pyjama trop grande pour elle, qui sortait de la salle de bain…
« Je vous dérange, peut-être ?
- Pourquoi ? Je suppose que vous venez voir comment nous allons… »
Luc était apparu à son tour à la porte de la salle de bains… Vêtu seulement du pantalon assorti… La Bétazoïde eut un petit sourire rosissant… Faire de Luc un drône particulier était un choix judicieux des Borg…
« Visiblement la question ne se pose même pas…
- Ou alors vous vous en posez de trop et vous ne savez pas par laquelle commencer…
- Lucille… Angus et moi aimerions aussi que vous alliez rendre visite à une personne qui a demandé de vos nouvelles…
- Non…
- Je ne vous ai même pas dit qui est-ce…
- Aucune importance… »
Un temps de réflexion… Une moue boudeuse… Elle finit par envelopper de ses bras les épaules de Luc, qui s’était assis sur le bord du lit… Quand il l’enlaça, elle eut une seconde grimace…
« D’accord… Nous allons y réfléchir…
- Lucille… le capitaine Picard a peut-être besoin d’expliquer son attitude…
- Nous avons eu tout le temps pour comprendre son attitude… »

Deanna sut qu’elle n’obtiendrait rien de plus… Et préféra s’éclipser pendant que leurs deux têtes se rapprochaient…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reine Jojo
2eme Classe
avatar

Nombre de messages : 255
Age : 58
Localisation : le mans ou uss Normandie
Date d'inscription : 06/06/2007

Votre personnage
Nom: LOMEN Leeta
Niveau de Compétence:
12/20  (12/20)
Expérience Professionnel:
9/120  (9/120)

MessageSujet: Re: rencontres improbables : partie III   Lun 21 Jan - 20:36

E P I L O G U E






« Capitaine Picard ? »
Il était perdu dans la contemplation à travers la fenêtre du champ de vigne qui s’étendait sur les collines de la propriété familiale, confiée à des vignerons voisins… Il avait fait demi-tour sur son siège en entendant la voix… L’homme qui se tenait droit devant lui n’avait pas sourcillé devant le regard glacial…
« Ah… monsieur Luc Picard… Vous avez impressionné mon ancien second…
- Lucille a préféré attendre dehors… »
Il avait tiqué… Le malaise ne cessera-t-il jamais ?
« Et c’est Deanna qui a conseillé de venir vous voir… Je sais que ça ne règlera aucun problème, n’atténuera aucune souffrance…
- Comment va votre… compagne ?
- Aussi bien que possible… Sa grossesse se déroule jusqu’à présent mieux que le médecin ne l’avait prédit… Au contraire, chaque jour qui passe lui fait gagner en sérénité… Et en certitude qu’il est utile de forcer un peu le destin quelquefois…
- Je connais votre histoire, Luc Picard… »
Ce nom lui semblait bizarre prononcé par sa bouche…
« Quelle était votre dénomination Borg ?
- Elle m’a toujours appelé Luc… Une autre dénomination était inutile…
- Elle souhaite accoucher sur votre île bretonne, je suppose ? Les conditions de sa première grossesse n’étaient pas idéales, n’est-ce pas ? »
L’attitude approbatrice de l’ex-drône l’encouragea à continuer…
« Mais pourquoi l’a-t-elle appelé Jean-Luc ?
- Un peu par défi… L’accueil que vous lui aviez fait l’avait choquée…
- Ca peut se comprendre… Présentez-lui mes excuses… Tout ce qui me rappelle les Borg me rend nerveux… Je reste persuadé qu’elle savait inconsciemment qu’il en serait ainsi…
- D’avoir tué une Reine Borg n’a donc pas réglé votre problème… Vous connaissez son aspect actuel ?
- Oui… Mais je peux comprendre qu’aujourd’hui elle veuille mettre toutes les chances de son côté… Et pour l’enfant à venir…
- C’est une fille…
- Vous avez trouvé un nom ?
- Elle a pensé un moment à Lwaxanna… »
Il avait enfin réussi à lui arracher un sourire…
« C’est un bon choix… Elle aura besoin de beaucoup d’exubérance, de sensibilité et d’intelligence pour grandir auprès de parents au si lourd passé…
- Justement… Cela fait si longtemps que nous n’avons pas eu de choix… Cette enfant est la première décision que nous avons pu prendre depuis notre retour sur Terre… »
La relation était restée tout de même distante…
« Capitaine… Malgré une similitude de nom, nous sommes totalement différents… Personne ne demande à devenir Borg… Il faut croire que vous n’êtes pas resté sous le costume de Locutus assez longtemps…
- Vous prétendez que je me fais vieux ?
- Je suis beaucoup plus vieux que vous…
- Vous avez accepté bien facilement votre rôle de compagnon…
- Qu’est-ce qu’il vous fait croire que je l’ai accepté ? Et qu’elle ait accepté son destin de Reine Borg ? Non… Il y a entre une chose entre nous que vous n’avez peut-être pas saisie… Quelque chose que je n’ai moi-même pas compris…
- Ne me racontez pas que les Borg ont utilisé une relation que vous aviez avant votre assimilation pour la faire plier ?
- Pourquoi pas ? Connaître le fonctionnement des sentiments pour mieux les utiliser… Mais c’est la seule chose qui nous a fait survivre pendant plus de trois siècles… »
Le capitaine Picard s’était levé, les idées pesantes… Pour ouvrir un tiroir, en sortir un objet…
« Cadeau de Guinan… Il devrait vous rappeler des souvenirs, et vous sera plus utile pour vous rappeler d’où vous venez… »
Il lui avait tendu l’objet… que Luc avait saisi, pour le tourner dans ses mains avec interrogation…
« Un… Mon commlock ? Je ne sais que trop bien d’où je viens… Une période douloureuse aussi, mais qui m’a aussi beaucoup apporté… Et c’est elle qui m’a apporté une chose que je n’attendais plus… »
Il avait tourné son regard vers la porte…
« Vous ne vous voulez vraiment pas lui parler ? »
Devant le visage qui se fermait à nouveau, il n’insista pas…
« Très bien… je lui transmettrai vos amitiés… Désolé de ne pas rester… »

Jean-Luc Picard l’avait regardé la rejoindre et s’asseoir sur le banc où elle s’était installée… Les deux enfants du régisseur s’étaient approchés d’elle…
« Tu attends un bébé, madame ?
- Oui…
- Je peux toucher ton ventre ?
- NON ! »
Elle avait lancé un regard affolé à son compagnon, qui avait pris la main du petit garçon et l’avait posé sur l’arrondi des huit mois… Et il avait commencé à l‘embrasser…
« Il bouge… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: rencontres improbables : partie III   

Revenir en haut Aller en bas
 
rencontres improbables : partie III
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Partie de plaisir
» L'heraldique des blasons - Partie 1
» Habs vs Bruins (partie 6)
» Nouvelle structure de la Partie Privée
» RÉSUMÉ DE LA PARTIE 37 !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
USS NORMANDIE :: Hors rpg :: Forum de l'écrivain-
Sauter vers: